Prix triennal Art et Histoire

Legs Alfred Bouzin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Ministre Eliane Tillieux, Marie-Ange Bernard, présidente de l’A.C.P. et

Françoise Lempereur, la lauréate.

 

 

Prix Art et Histoire 2012 attribué à Françoise Lempereur

vendredi 11 octobre 2013

 

Le Prix Art et Histoire de l’Association Charles Plisnier a été remis le 9 octobre 2013 au siège de la Présidence du Gouvernement wallon à Namur. La lauréate est Françoise Lempereur qui voit ainsi récompensé son bel ouvrage Les Wallons du Wisconsin, nos cousins d’Amérique ont émigré il y a 150 ans…(1830-1914), magnifiquement illustré par les photos de Xavier Istasse.

 

 

Ce beau livre est le premier qui a été édité par le SPW, inaugurant ainsi la collection Identité. Le prix a été remis à Françoise Lempereur par Madame la Ministre Eliane Tillieux, représentant le Ministre-Président Rudy Demotte, et la présidente de l’Association. La séance a été suivie d’une réception aimablement offerte par le Gouvernement wallon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Texte prononcé par Marie-Ange Bernard à l’occasion de la remise du prix à Namur

Permettez-moi, avant tout, Madame la Ministre de vous remercier, au nom de l’Association Charles Plisnier, de nous accueillir aujourd’hui au siège de la Présidence du Gouvernement wallon, ce bel endroit dont le surnom que l’on tait dans les cérémonies officielles, témoigne cependant à la fois de son prestige et de l’affection que les citoyens wallons lui portent.

Notre Association aime, en effet, quand cela est possible, récompenser les lauréats des prix qu’elle décerne dans un endroit qui évoque et souligne leur propos ou leurs activités et qui réponde en même temps à nos vues propres et à notre idéal. Et c’est particulièrement le cas aujourd’hui, pour deux raisons précises.

La première concerne l’Association Charles Plisnier qui va fêter en 2014 son 60e anniversaire. Lorsqu’en 1954, deux ans après son décès, les membres fondateurs ont choisi de placer leur action sous le patronyme de l’écrivain qui s’était engagé dans le combat pour la Wallonie dès 1945, lors du Congrès de Liège, c’était pour poursuivre ce combat, l’axant sur la défense de la langue française. Ils se sont basés à Bruxelles, avec la volonté de maintenir pour les Wallons installés dans la capitale, le lien avec leur région, concrétisant avant l’heure ce que l’on appelle aujourd’hui Wallonie-Bruxelles. Nous sommes actuellement toujours ancrés à Bruxelles, à présent au coeur du quartier européen à la Maison de la Francité, apportant notre pierre à la défense de la francophonie, en Belgique, en Europe et dans le monde, comme le dit le titre de notre revue trimestrielle, Francophonie vivanteCe lien d’origine, jamais rompu, est donc aujourd’hui, en ce lieu, souligné de manière éclatante.

Deuxième raison : le livre lui-même : Les Wallons du Wisconsin, nos cousins d’Amérique ont émigré il y a 150 ans… (1830-1914), photos de Xavier Istasse auquel le jury a attribué le prix triennal Art et Histoire de l’Association Charles Plisnier. Depuis 1958, l’Association attribue en effet chaque année selon un rythme triennal un prix dont le libellé qui correspond à ses centres d’intérêt: le Prix Langue et Littérature, le Prix Sciences humaines et folklore, et, celui que nous décernons aujourd’hui, le Prix Art et Histoire, couronnent des essais ou des études qui ont trait à un aspect de notre culture en Belgique francophone.

Le thème de ce bel ouvrage de Françoise Lempereur, Les Wallons du Wisconsin, magnifiquement illustré par les photos de Xavier Istasse, devait idéalement être remis à Namur. Et par son sujet, puisque bien des Wallons du Wisconsin sont partis de cette province de Namur et du Brabant wallon, et parce que, avec son Avant-Propos, signé Frédéric Laloux, et sa Préface signée par Jacques Toussaint, conservateur-directeur du musée des Arts ancien du Namurois, il a déjà rencontré l’appui et la sympathie de la Région wallonne et de la Province de Namur. C’était un souhait de Françoise Lempereur que le Prix lui fût remis sur le sol namurois. Nous vous remercions donc d’avoir pu, grâce à votre accueil, Madame la Ministre, combler ce souhait.

Le jury de ce prix était présidé par Jean-Pierre Ducastelle qui vous prie de l’excuser de ne pouvoir être des nôtres aujourd’hui. En faisaient également partie deux anciens lauréats du même Prix : Laurence van Ypersele qui l’avait obtenu avec Emmanuel Debruyne pour De la Guerre de l’ombre aux ombres de la guerre, prix remis au Sénat de Belgique, ainsi que Julien Maréchal couronné pour son mémoire, édité à présent, Quand le pays liégeois chante l’ouvrier, remis au Musée de l’industrie et de la métallurgie à Liège. Marie-José Bragard-Humblet, ancienne conservatrice du regretté Musée des Traditions namuroises et moi-même y avons également participé.

La Wallonie est un patrimoine vivant, plus que jamais à défendre et à mettre en valeur. D’où l’importance des témoignages de nos cousins d’Amérique dont Françoise Lempereur nous porte le témoignage passionnant et attachant. Elle qui est particulièrement attachée au patrimoine immatériel qu’elle défend depuis des années, a trouvé là un champ de réflexion et d’action à sa mesure.Qui dit patrimoine ne dit pas seulement préservation du passé, si nécessaire cependant, mais aussi et surtout richesse humaine à déceler, encourager et vivifier dans le présent et pour l’avenir.C’est dans cette perspective et avec joie, que nous allons, chère Madame, vous remettre ce Prix Art et Histoire, avec toutes nos très chaleureuses félicitations. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                           Un gros "kiss" et quelques fleurs                                                                                                                             La Ministre et la lauréate

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                  Et pendant ce temps-là, le bonhomme de Folon regarde la Meuse,                                                 

                    un petit oiseau sur l’épaule.                   

Prix Art et Histoire de l’Association Charles Plisnier (1000 euros)

Règlement

Le Prix Art et Histoire de l’Association Charles Plisnier est réservé à une étude ou à un essai d’art ou d’histoire touchant à la Communauté française de Belgique. Cet ouvrage doit être consacré à un personnage, à un monument, à un mouvement, à une époque ou à une région.  Les auteurs candidats doivent être nés ou domiciliés depuis trois ans au moins  :  soit dans une des cinq provinces wallonnes ;  soit dans l’agglomération bruxelloise ou dans une commune limitrophe  ;  soit dans une commune située dans une province ou un arrondissement flamand mais où la majorité des habitants est de langue française.  

Les travaux doivent être rédigés en langue française. Ils peuvent être présentés sous forme de manuscrit (pas de support informatique). S’ils sont édités, leur publication ne peut être antérieure à une date qui sera renseignée ultérieurement. 
 

 

Le 3 octobre 2007 Remise du Prix Art et Histoire

 

Le 3 octobre 2007, l'Association Charles Plisnier a remis officiellement à Laurence van Ypersele (professeur à l'UCL) et à Emmanuel Debruyne (chercheur au CEGES) son prix triennal "Art et Histoire" pour leur ouvrage De la Guerre de l'Ombre aux Ombres de la Guerre. L’espionnage en Belgique durant la guerre 14-18, Bruxelles, Labor, 2004.

 

​© 2015 by Agnès Leuridan.Proudly created with Wix.com

  • Wix Facebook page