Un accélérateur de particules littéraires belge

 

 

 

 

La Belgique francophone vient de se doter d’un nouvel accélérateur de particules, un accélérateur de particules littéraires. Il répond au nom poétique d’Objectif plumes. Il sera mis en ligne, à l’occasion de l’inauguration de la Foire du Livre de Bruxelles, le 4 mars.

 

Cette initiative du Service général des Lettres et du Livre de la Fédération Wallonie-Bruxelles va faire date. Il ne s’agit en effet pas de l’importation d’un modèle déjà existant, mais de la création d’un outil sans équivalent au niveau de la littérature mondiale, un outil pensé pour répondre à la nouvelle donne qu’engendre l’ère numérique dans la société et, par conséquent, dans le champ littéraire. On ne communique plus de la même manière à l’heure des réseaux sociaux et ce qui n’est pas sur la première page des résultats d’un moteur de recherche n’existe plus pour une large part du public. Avec Objectif plumes, la littérature belge francophone répond aux enjeux cruciaux de notre époque et montre qu’elle peut en tirer parti pour que son passé et son présent vivent tournés vers le futur.

 

Les Lettres belges sont certes déjà bien présentes sur internet. Il existe de nombreux sites et revues qui fournissent des informations précieuses sur certains de leurs aspects. Ces initiatives sont toutefois dispersées, parfois difficiles à trouver et ne touchent souvent que le cercle des professionnels et des passionnés. L’arrivée d’Objectif Plumes va décloisonner les différentes ressources, leur donner une visibilité maximale, les mettre en réseau dans le but de provoquer une réaction en chaîne, qui fera rayonner la littérature belge francophone auprès du grand public, tant en Belgique qu’à l’étranger.

 

Concrètement, Objectif plumes moissonnera des informations venant de quatorze sites partenaires. Le projet sera, en outre, en constante évolution et s’enrichira de nouveaux contenus et de nouveaux partenariats. Il agira à la fois comme une coupole et comme une loupe, et offrira une chambre d’écho, reliée aux plateformes de réseaux sociaux, pour toutes les initiatives portant sur la littérature belge.

 

Cette porte d’entrée unique dans la galaxie des Lettres belges permettra à l’internaute d’avoir accès, en quelques secondes, à toutes les informations disponibles sur un auteur, une œuvre, un genre... Il trouvera ainsi, pour chaque écrivain, une biographie, une liste de ses œuvres, des analyses, des critiques, mais aussi des contenus audio et vidéo.

 

Parmi les publics auxquels s’adresse Objectif plumes, les enseignants y trouveront facilement des dossiers pédagogiques, en téléchargement gratuit, pour tous les niveaux. En outre, à partir de la fiche d’un écrivain, d’un illustrateur ou d’un bédéiste, un bouton leur permettra d’inviter ce créateur dans leur classe.

 

Il ne faudra pas longtemps pour que les amateurs de littérature belge acquièrent le « réflexe Objectif plumes » et que le portail s’impose parmi les premières réponses des moteurs de recherche. Avec 40.000 titres et 5.000 auteurs recensés pour son lancement, le portail offrira un panorama aussi large que précis de la production littéraire en Belgique francophone. On y trouvera autant les dernières parutions que les classiques de notre patrimoine. La navigation sur ce site, qui s’annonce fluide et conviviale, sera, à n’en pas douter, un démultiplicateur de curiosité.

 

Avec un nom qui évoque tant Michaux que Tintin, on comprend qu’Objectif plumes ne s’arrêtera pas aux frontières de la littérature dite générale, mais couvrira également les domaines extrêmement vivants de la bande dessinée et de la littérature de jeunesse. Il ne se limitera pas, non plus, à une langue, le français. À l’heure où il est essentiel de prendre conscience du patrimoine collectif en danger que constituent nos langues régionales, le portail mettra en lumière leur actualité et le travail de ceux qui les défendent.

 

Ce qui séduit également dans la philosophie du projet est la manière dont il a été conçu pour mettre en exergue le dynamisme de tous les acteurs de la chaîne du livre. Ainsi, après avoir consulté la fiche d’un ouvrage, l’internaute pourra-t-il, grâce à une carte géolocalisée, trouver la librairie agréée la plus proche pour l’acheter ou lancer une recherche dans le catalogue des bibliothèques publiques, Samarcande, pour pouvoir le consulter ou l’emprunter. Après l’avoir lu, il pourra même éclairer les autres internautes en soumettant son avis sur le portail. Un annuaire renseignera, en outre, le vivier d’associations, d’organisations professionnelles et de lieux qui mettent la littérature en mouvement et la font vivre au plus près des lecteurs. Enfin, un agenda, relayé sur les réseaux sociaux, permettra au grand public de se tenir facilement informé de l’actualité des salons du livre, des prix, des dédicaces, des conférences, des événements, des expositions littéraires…

 

Avec le portail Objectif plumes, la littérature belge francophone dispose aujourd’hui d’un instrument de promotion d’une puissance potentiellement exceptionnelle. On ne saurait trop s’en réjouir. C’est ce soir que vous pourrez le découvrir en suivant ce lien : www.objectifplumes.be

 

Pour suivre Objectif plumes sur les réseaux sociaux: https://www.facebook.com/objectifplumes/

#litteraturesbelges

  

 

Please reload

Posts à l'affiche

Bilan des recherches sur le prix Goncourt de Charles Plisnier

August 28, 2018

1/3
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

​© 2015 by Agnès Leuridan.Proudly created with Wix.com

  • Wix Facebook page